Vendre une moto

Écrit par les experts Ooreka

La vente d'une moto à un particulier implique la responsabilité du vendeur.

Une moto peut s'acheter neuve ou d'occasion, en France ou à l'étranger ou encore se louer, mais elle peut aussi se vendre.

Vendre sa moto d'occasion consiste à fixer un prix, valoriser sa moto, éviter les arnaques et poster une annonce.

Vendre sa moto : prix et mise en valeur

Vous avez décidé de vous séparer de votre moto. Vous souhaitez bien entendu réaliser le meilleur profit possible. Mais votre moto n'est plus toute jeune et l'acheteur potentiel souhaite lui aussi réaliser une belle affaire. Il faut savoir que les acheteurs se tournent généralement vers un particulier pour faire des économies.

Pour vendre sa moto au prix du marché, rapidement et sans effort, vous pouvez vous tourner vers un garagiste qui se chargera de la remettre en état et de la vendre.

Fixer un prix

L'affection portée à une moto par son propriétaire n'entre pas en ligne de compte dans le prix de vente. Celui-ci dépend de l'état du modèle et de son année de mise en service. Un modèle muni de pneus neufs augmente la valeur de la moto de 50 %.

Pour connaître la cote de votre moto, comparez-la avec d'autres modèles similaires (de la même année) par le biais d'Internet. Vous pouvez également vous rendre chez un concessionnaire pour observer le prix de vente des modèles d'occasion.

De plus, vous pouvez ajouter les accessoires comme argument de vente, mais en aucun cas pour augmenter le prix de la vente.

Bon à savoir : chez un concessionnaire, le prix de vente moyen est augmenté de 10 % pour justifier les travaux de remise en état opérés sur la machine.

Mettre sa moto en valeur

Une fois le prix de vente de la moto fixée, il faudra la mettre en valeur pour donner envie de l'acheter.

À noter : même bien nettoyée, une moto mal entretenue dès le départ se remarque et peut empêcher une vente de se conclure.

Même si vous vous en séparez, vous devez passer du temps à rendre votre moto attrayante. Ce temps précieux sera vite rentabilisé par une vente en votre faveur.

  • Lavez votre moto de fond en comble.
  • Graissez la chaîne.
  • Lustrez-la avec du polish et effacez les rayures pour que la peinture brille, comme au premier jour.
  • Remplacez les pièces usées ou accidentées : mieux vaut mettre des pièces neuves plutôt que d'expliquer à un acheteur potentiel que la moto a subi un accident.
  • Vidangez et changez le filtre à huile.
  • Vérifiez la sécurité du véhicule (freins, commandes électriques, pneus) : pas question qu'un acquéreur se sente en danger en l'essayant !

Poser une annonce

Pour vendre sa moto à un particulier, la petite annonce reste le moyen le plus simple.

Vous pouvez déposer votre mot :

  • dans le journal ;
  • sur Internet.

Sur votre annonce, il va falloir se montrer le plus précis possible en utilisant un minimum de mots. Tout mensonge peut vous coûter cher. Une photo vaut parfois mieux qu'un long discours.

N'oubliez pas de mentionner :

  • le type de moto, le modèle, l'année ;
  • le kilométrage, la puissance ;
  • si accidentée ou non ;
  • les équipements, les accessoires ;
  • l'état général ;
  • le prix ;
  • vos coordonnées complètes (localisation de la moto) ;
  • si vous êtes le premier propriétaire.

Se protéger des arnaques

Pour éviter d'être confronté à un mauvais payeur, mieux vaut mettre toutes les sécurités de son côté.

Comment éviter les arnaques ?

  • Ne donnez pas la carte grise ou sa copie à l'acheteur : s'il achète la moto, il fera sa propre demande.
  • Procédez à la vente un jour de semaine (samedi matin aussi, mais jamais le lundi) en appelant directement la banque de l'acheteur afin de vérifier la solvabilité du chèque.
  • Exigez un chèque de banque.
  • Ne laissez jamais votre moto à l'acheteur avant d'avoir vérifié son moyen de paiement.
  • Refusez les transactions via Western Union.
  • Restez prudent lors de l'essai : ne pas se rendre seul à un rendez-vous, prendre les papiers d'identité de l'acheteur potentiel avant l'essai, demander à l'assureur si le véhicule est couvert pour ce type de test.

Formalités administratives pour vendre une moto

Vous allez vous débarrasser de votre moto. Mais ce n'est pas pour autant que la paperasse vous laissera tranquille.

Pièces à fournir à l'acheteur

Si vous concluez la vente de votre moto, prévoyez plusieurs documents, certains restent indispensables, d'autres peuvent être exigés par l'acheteur.

Dans un premier temps, vous devrez donner la carte grise à l'acheteur en la barrant et en indiquant la date et le lieu de la vente.

Ensuite, vous devez fournir à l'acheteur l'exemplaire n° 2 du formulaire Cerfa n° 15776 de déclaration de cession du véhicule, avec le code de cession attribué lors de la déclaration de cession en ligne (à effectuer sur le site de l'ANTS), ainsi qu'un certificat de situation administrative (certificat de non-gage) de moins de 15 jours.

L'acheteur peut également vous demander :

  • le carnet d'entretien du véhicule et ses factures : l'acheteur voit ainsi « la vie » de la moto dans ce livret ;
  • le manuel d'utilisation de la moto : utile pour débuter avec les commandes ;
  • le double des clefs ;
  • l'antivol ;
  • un ou des casques.

Démarches après la transaction

Après la vente de la moto, vous devez valider la déclaration de cession dans un délai de 15 jours afin d'indiquer la vente de votre véhicule.

Enfin, il faudra prévenir votre assurance via un courrier recommandé (copie du certificat de cession ajouté au courrier).


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !