Sommaire

Les pocket bikes, ces mini-motos, ont inondé le marché et investi les jardins et terrains de loisirs. Il en existe de toutes sortes et pour tous les âges. Face à cet engouement, la législation française a mis en place un cadre réglementaire strict pour l’usage de ces petits engins motorisés.

Qu'est-ce qu'une pocket bike ?

Les pocket bikes sont des motos miniatures qui mesurent 60 cm de haut pour 1 m de long. Leur puissance est de ce fait limitée : les cylindrées n’excèdent généralement pas 50 cm3. La plus grande majorité des pocket bikes sont dotées de moteurs deux-temps qui possèdent les mêmes rouages mécaniques que leurs consœurs plus élancées. Il y a une décennie encore, les pocket bikes étaient considérées comme des étrangetés. Depuis l’apparition des produits chinois vendus à bas prix, elles ont inondé le marché et se trouvent commercialisées chez de très nombreux concessionnaire.

En France, la législation est stricte en ce qui concerne l’utilisation de ces véhicules miniatures motorisés : ils ont interdiction de circuler sur la voie publique. Dénués de vocation utilitaire, ils ne peuvent être utilisés que pour la compétition ou le loisir.

Avantages et inconvénients des pocket bikes

Points forts

La pocket bike permet aux enfants de connaître leurs premières sensations de vitesse et d’expérimenter l’autonomie, mais aussi le sens des responsabilités ! C’est, de plus, un excellent moyen d’apprendre à conduire en douceur. L’allure est verrouillée par la faible puissance du moteur et il existe également des coupe-circuits pour enfant. Les modèles d’entrée de gamme sont relativement peu chers. C’est le jouet idéal pour des enfants amoureux des deux-roues motorisés. 

Points faibles

La pocket bike présente quelques inconvénients. À commencer par sa faible autonomie puisqu’il s’agit d’un modèle miniature. De plus, la vitesse peu élevée de l’engin peut vite rendre sa pratique ennuyeuse une fois que la prise en main est acquise. Pour finir, la législation française réduit énormément l’usage de la machine : pour éviter la contravention, le petit motard devra se cantonner aux circuits et aux terrains privés !

Les différents modèles de pocket bikes

Les cylindrées

Les pocket bikes sont normalement conçues pour les enfants. Elles doivent ainsi respecter des normes de sécurité. Réservées à l’usage d’enfant de 4 à 8 ans, ces mini-motos sont dotées de cylindrées qui n’excèdent pas 50 cm3. Il existe néanmoins des modèles plus puissants réservés au plus de 10 ans. Ces derniers peuvent atteindre les 110 cm3

Le carburant utilisé

Comme tout engin mécanique, la pocket bike à besoin de carburant pour fonctionner. Il peut s’agir d’essence, de sans-plomb ou même d’électricité. Les modèles électriques sont préférés par les parents pour des raisons économiques et écologiques, mais aussi parce que leur nuisance sonore est bien moindre.

Les dérivés

À l’origine, les pocket bikes sont des répliques miniatures de grosses cylindrées sportives. Mais face à l’engouement de la clientèle, les constructeurs ont étoffé leur offre. On peut désormais trouver chez les concessionnaires toutes sortes de modèles miniatures de différents véhicules :

  • des pit bikes ou dirt bikes : ce sont des pocket bikes qui ont l’allure des moto cross ou qui ressemblent à des supermotards en miniature ;
  • des pocket quad ;
  • des pocket choppers ;
  • des pocket scooters.

Comment choisir sa pocket bike ?

Avant d’acquérir une pocket bike, mieux vaut cerner ses envies et ses besoins en tenant compte de différents éléments :

  • l’utilité de la monture : si vous destinez la pocket-bike à l’apprentissage, choisissez le modèle qui assurera la plus grande sécurité avec coupe-circuit et vitesses bloquées ; si vous la destinez au loisir pour les dimanches après-midi en famille, optez pour un modèle un peu plus onéreux mais plus puissant.
  • l’âge et la taille de l’enfant : si votre enfant a entre 4 et 6 ans et qu’il est de petite taille, mieux vaut choisir les premiers modèles qui lui apporteront tout le confort nécessaire ; si votre enfant est plus âgé, passez à la gamme supérieure pour éviter qu’il s’ennuie ;
  • le choix du carburant et les commodités : si votre enfant souhaite utiliser sa pocket bike dans le jardin pendant les vacances et week-end, un modèle électrique soulagera certainement les voisins ; à l’inverse, les férus de mécanique et de cambouis seront comblés avec une pocket bike deux-temps !
  • le prix : les pocket bikes sont vendues chez les concessionnaires, dans les magasins spécialisés ou sur les sites marchands. Leur prix oscille entre 200 et 550 €.
Lire l'article Ooreka

Réglementation dans l'usage d'une pocket bike

Comme tout engin motorisé, l’usage des pocket bikes est encadré strictement par la législation française. Même peu puissant, le véhicule peut néanmoins être dangereux s’il est entre de mauvaises mains.

Rappelons les obligations et interdictions liées à l’usage de pocket bike :

  • la pocket bike est interdite à la circulation sur la voie publique ; elle ne peut être utilisé que sur terrain privé ou circuit ;
  • le port du casque est obligatoire ;
  • une déclaration administrative doit être réalisée en préfecture dans un délai de 15 jours après l’acquisition. Un matricule est alors délivré. Ce dernier doit être inscrit sur le véhicule de manière visible.

Attention car tout contrevenant à ces règles s’expose à des sanctions. Utiliser une pocket bike sur la voie publique est passible de 1 500 à 3 000 € d’amende et d’une immobilisation du véhicule. Posséder un véhicule motorisé sans en avoir fait la déclaration en préfecture est verbalisable de 750 € d’amende.