Sommaire

En moto, le danger peut venir de toutes parts. Bien voir et percevoir son environnement ainsi qu'être bien vu par les autres usagers de la route est une nécessité. Devant ce fait avéré, de plus en plus de motards choisissent de monter des feux additionnels sur leur moto. Faisons le point maintenant sur cet élément de sécurité.

Phare additionnel pour moto : optimiser sa visibilité

Dans la plus grande majorité des cas, lorsqu'il y a collision entre un automobiliste et un deux-roues, la raison évoquée est le manque de visibilité ou le manque de perception. Quel conducteur ne s'est jamais entendu dire : "Pardon, je ne vous avais pas vu" ? Et en moto, le moindre choc peut vite devenir dramatique !

Ainsi, dans le but d'améliorer leur visibilité de nuit, par temps de brouillard ou même dans les virages et autres axes délicats, les motards optent pour des feux additionnels.

Choisir des feux additionnels pour sa moto

Il existe plusieurs types de phares additionnels pour moto :

  • Pour une aide moindre, il existe des feux dit halogène : ils sont les moins performants mais aussi les moins chers. Ils font un très bon "petit plus" mais ne garantissent pas une visibilité optimale.
  • Les feux au xénon sont les plus performants : ils vous permettront d'être visible de loin et de bien voir les alentours. Ils sont plus chers aussi. Malheureusement, ils sont souvent imposants et se marient mal avec les motos sportives qui sont construites de manière à répondre à un certain aérodynamisme.
  • Les feux LED sont tout aussi puissants et restent inégalés par la concurrence en termes de longévité.

Leurprix oscille entre 50 et 400 €. Il faut compter que certains modèles ont besoin d'une pose spécifique et qu'il faudra peut-être demander de l'aide chez votre concessionnaire. Pour les sportives, par exemple, le carénage accepte mal les ajouts. 

Entretenir l'efficacité des feux additionnels

Quelques précautions sont à prendre :

  • Il faut songer à nettoyer régulièrement les feux additionnels afin qu'il ne perdent pas en efficacité. La poussière, le pollen et les insectes morts peuvent nuire à la longue.
  • Il est important de songer à changer les ampoules au moins une fois par an.

Pour aller plus loin :