Sommaire

Le compteur de moto placé sur le guidon informe le motard de sa vitesse, de la teneur de sa jauge à essence ainsi que, sur certains modèles, du bien-être des fonctions vitales de sa monture. Le nombre de kilomètres parcourus est également indiqué. 

Il est parfois possible que la vitesse réelle ne soit pas celle qui soit inscrite sur votre compteur. Pour des raisons diverses (la peur de la contravention ou la quête du chrono parfait sur un circuit), le motard peut avoir l'envie de monter un nouveau compteur sur sa monture. On fait le point !

Choix d'un nouveau compteur moto

Les compteurs sont généralement universels. Quel que soit votre choix, il n'y a pas de spécificités techniques à vérifier. Pour prendre une décision, il faut simplement identifier vos besoins et le design de votre monture. Par exemple, un compteur ancien et vintage ne se mariera peut-être pas à votre sportive neuve.

Pour le design, là encore, c'est à votre convenance : ronds, carrés, allongés, les compteurs moto se trouvent noirs ou chromés, avec éclairages bleus, blancs ou rouges. Ici, tout est une affaire de goût.

Sécurité avant tout !

Le compteur moto est un élément indispensable pour votre sécurité. En deux-roues, il est plus aisé de se laisser aller aux joies de la vitesse. Ce dernier est donc un véritable garde-fou qui vous protège de vous-même et des contraventions. Un compteur de vitesse est d'ailleurs obligatoire sur un véhicule qui circule sur la voie publique, par contre, le compte-tours et la jauge de carburant ne le sont pas.

Prix d'un compteur moto

Les entrées de gamme de qualité sont aux alentours d'une centaine d'euros. Les prix peuvent monter jusqu'à 400 € selon le modèle voulu.

Montage d'un compteur de moto

Les outils indispensables à l'emploi sont :

  • une pince coupante ;
  • un testeur ;
  • des connecteurs ;
  • un fer à souder ;
  • une gaine thermorétractable ;
  • un guide d'installation de votre compteur moto.

Si la tâche vous semble ardue, sachez qu'un compteur moto a une espérance de vie de plus d'une dizaine d'années. Ils sont réputés robustes en cas de chute et étanches face aux affres des intempéries.

Pour aller plus loin :