Sommaire

Choisir un casque n'est pas chose facile. Au quotidien, pour la pratique d'un véhicule à deux roues de type urbain ( scooter, sportive, roadster...), les constructeurs multiplient les innovations et les coloris, afin de gagner toujours plus de part de marché. Résultat : l'acheteur se retrouve vite perdu !  

En cross, en trial, en supermotard, le casse-tête est moindre. Sauf quelques distinctions comme les matériaux utilisés, les coloris, la déco, les options sont en effet réduites. Le point maintenant.

Casque supermotard : comment faire son choix ?

Quelles que soient les stratégies marketing que mettront en place les vendeurs d'un casque, sachez que ce dernier doit répondre à des normes européennes de sécurité. Il est obligatoire d'avoir un casque homologué. Vous ne prenez donc pas plus de risque en achetant un casque à prix concurrentiel. Votre sécurité est garantie, mais le confort ne sera peut être pas identique. 

Poids du casque supermotard

Le poids du casque est un facteur important lors de l'achat. D'un modèle à l'autre, vous pouvez trouver un casque qui pèse dans les 1,1 kg et un autre de 1,8 kg.

Fréquence de votre pratique

Avant de sortir votre porte-monnaie, sachez identifier vos besoins ! Si vous pratiquez quelques sessions par mois ou par trimestre, rien ne sert d'investir des milles et des cents dans un casque qui comporte toute les options. Voyez simple, allez à l'utile. 

Choix de la taille

De manière instinctive, un motard à tendance à choisir un casque une taille au-dessus de celle qui convient. Au premier enfilage, le casque plus grand semble plus agréable à porter. Or, la fonction de ce dernier est de se faire à votre morphologie ! La mousse va se tasser afin de pouvoir vous offrir un confort optimal et une protection sans faille ! Imaginez un choc avec un casque trop grand qui à tendance à glisser ... 

Quel prix investir pour l'achat d'un casque supermotard ?

Certains modèles peuvent afficher des réductions qui défient toutes concurrences. Faites attention si vous pratiquez la compétition ! En effet, l'homologation est valable pendant 5 ans à partir de la date de sortie du casque de l'usine. Pour un entraînement ce dernier répondra à toutes ses fonctions sans soucis. Par contre, durant une compétition, vous pouvez ne pas passer le contrôle technique même avec un casque acheté la veille ! 

Pour un modèle basique, comptez dépenser une soixantaine d'euros. Comme pour un casque de trial, il faudra ajouter un casque visière. Pour un modèle haut de gamme, le prix peut s'élever jusqu'à 300 €. 

Pour en savoir plus :