Sommaire

Si vous pratiquez la moto en zone urbaine au guidon d'une sportive, d'un roadster ou encore d'un scooter, quel que soit votre style, vous avez dû vous rendre compte que choisir un casque peut vite devenir une affaire cornélienne tant les possibilités sont multiples.

Eh bien, pour ce qui est des casques typés trial ... la donne n'est pas du tout la même ! Oubliez la palette impressionnante d'options qui s'offraient à vous ! Outre quelques différences notables, ici, vous aurez vite fait le tour de l'offre. Le point maintenant.

Casque moto Trial : critères de choix

Fréquence de votre pratique

Dans un premier temps, vous devez vous rendre compte de la fréquence de votre pratique pour deux raisons : 

  • Êtes-vous partisans des longues séances d'entraînement sur un circuit de boue et de gravats, ou pratiquez-vous plutôt des séances courtes d'une trentaine de minutes ? Avant l'achat de votre casque, vous devez prendre conscience que certains sont plus louds que d'autres, et que supporter ce poids peut provoquer des fatigues prématurées et une perte de concentration. 
  • Vous devez également estimer la fréquence de votre pratique. Si vous êtes plutôt du genre à pratiquer 1 ou 2 fois par mois, vous n'avez peut être pas besoin du casque haut de gamme, avec toutes les options, qui vous coûtera cher. Par contre, si vous êtes un passionné qui multiplie les sorties, investissez ! 

Des protections différentes

  • Vous pouvez choisir un casque en polycarbonate qui, en cas de collision, ne se déformera pas!  Le choc se verra absorbé par la calotte interne. 
  • Si ce n'est le cas, il reste le casque en fibre qui verra vraisemblablement la calotte interne travailler à l'impact.  

Quel prix investir pour un casque moto trial ?

Quels que soient les éléments marketing qui vous sont proposés à l'achat, un casque mis en vente répond à des normes européennes de sécurité. Il est obligatoirement homologué. Vous ne serez donc pas moins en sécurité en choisisant un casque moins cher qu'un autre. 

Si faire des économies est toujours une chose appréciable, il ne faut pas céder aux chants des sirènes dans ce contexte ci. N'achetez JAMAIS un casque d'occasion. Un casque vieillit et perd en performance au cours du temps dans un premier temps. Mais, il faut bien se rendre compte en plus qu'il s'agit là d'un objet personnel. Il prend la forme de votre crâne et s'habitue à votre morphologie. Un casque ne se prête donc pas et de se cède pas pour des raisons évidente de sécurité. 

Pour un premier prix  il faut compter un peu moins de 70 €. Ce dernier étant sans visière, il faudra penser en plus à ajouter un casque pour les yeux en passant par la caisse. Pour un modèle dit de luxe et confortable, il faudra investir un peu plus de 200 €. 

Pour en savoir plus :