Sommaire

Lorsque la moto est un objet du quotidien et que les moindres trajets se font sur son dos, les changements de saison peuvent vite devenir un véritable calvaire.

Il faut savoir affronter les chaleurs suffoquantes d'été sous son cuir, le froid qui s'engouffre sous les doublures l'hiver et que dire de la pluie battante d'automne qui vous fera regretter le plus petit des trajets ? La solution est de trouver l'équipement adéquat qui s'adaptera au changement de saison. Explications.

Quel type de combinaison de pluie choisir ?

Comme pour tout achat, avant de foncer à la caisse, il faut savoir identifier vos besoins.

Êtes-vous un habitué des longues balades en moto ? Dans ce cas, il vaudra mieux prévoir un vêtement qui puisse se plier et se ranger sous la selle. Un ciel bleu peut tourner à l'orage en moins de 24h ! Si vos trajets sont peu fréquents et courts, peut-être qu'une combinaison de pluie plus polyvalente pourra vous satisfaire.

La combinaison de pluie intégrave :

  • La combinaison de pluie intégrale possède de serieux avantages. Le premier est l'étanchéité qui résulte de sa coupe unie. On tire un trait sur le froid et la pluie qui se faufilent dans le bas des reins lorsque vous enfourchez votre moto.
  • Songez également que l'eau va ruisselez sur le réservoir finissant sa course contre votre ventre. Avec une conbinaison intégrale, vous n'avez pas de soucis à vous faire !
  • Pour un essayage de combinaison de pluie, songez à porter vos équiments de sécurité dessous. L'ensemble doit être assez large afin que vous puissiez être libre de vos mouvements (il en va de votre sécurité), mais assez près du corps pour ne pas laisser l'eau s'infiltrer aux extrémités. Il ne s'agit pas là d'un achat anodin !

La combinaison de pluie deux pièces :

  • L'étanchéité ne sera pas la même qu'avec une combinaison intégrale. L'eau peut couler du réservoir à votre ventre si les élastiques ne sont pas hermétiques.
  • Cependant, elle reste plus pratique que la première option. L'enfilage d'abord, est plus simple ! Il reste également possible de choisir de porter l'un ou l'autre uniquement. De ce fait, l'équipement reste moins embettant à transporter.
  • Pour toutes ces raisons, la combinaison de pluie deux pièces sera votre meilleur allié en cas de trajet court. Elle reste une sécurité à portée de main sans pour autant être encombrante.

Matière de sa combinaison de pluie de moto

Vous aurez probablement le choix entre deux matières : le PVC et le Nylon :

  • Le PVC  est  une matière plus solide que le nylon et plus hérmétique. Son seul défaut est d'être encombrant. Si vous ne pouvez pas ranger votre combinaison dans la selle, son utilité est réduite.
  • Le Nylon vous offrira toute la souplesse dont vous avez besoin. Il est plus léger et plus économique. Il est par contre plus fluide et donc un peu moins solide.

Combinaison de pluie : prix

Les premières combinaisons de pluie intégrales du marché s'affichent à 40 €. Elles sont simples et efficaces, généralement de couleurs fluorescentes afin de pouvoir être repéré par mauvais temps, elles sont un bon investissement.

Pour un modèle avec doublure et capuche intégrée, les prix montent jusqu' à 150 €.

Quant aux combinaisons deux pièces, le prix ici, comme la combinaison, se divise en deux. Pour une veste de pluie premier prix il faudra compter dans les 40 €, et ajouter 20 € pour un pantalon.

Comme pour la combinaison de pluie intégrale, pour du haut de gamme, il faudra débourser 150 € dans une veste hérmétique, ainsi que 120 € dans un pantalon.

Pour en découvrir davantage :